Aides financières et bourses pour les élèves en écoles d’aides soignants

Pour rechercher des aides financières afin d’effectuer des études d’aides soignants, la tâche est rude et c’est un peu le « parcours du combattant » !

Attention

Chaque année les modalités de prises en charge et les conditions d’accès aux différentes aides peuvent changer…
Certaines aides financières (mais pas toutes) peuvent être cumulées sous réserve d'avoir des prestataires différents et de ne pas dépasser les plafonds fixés avec les aides incluses.
Faites vos démarches avant l’entrée à l’ecole sauf pour les bourses du conseil régional
Renseignez-vous donc très précisément auprès de votre IFAS (Institut de Formation d’Aides soignants).

IFAS éducation nationale

Les élèves qui effectuent leurs études dans un IFAS dépendant de l’éducation nationale, sont sous statut scolaire et peuvent percevoir une bourse selon les revenus de leurs parents. Généralement ces études sont gratuites.

Autres IFAS

Ces IFAS obtiennent une subvention de fonctionnement du conseil régional. Certains conseils sont plus « généreux » que d’autres et peuvent aller jusqu’à la prise en charge intégrale de la formation AS.
Les modalités de prise en charge par le Conseil Régional (CR) restent dépendant de la convention établie entre le CR et l'Institut de Formation en Soins infirmiers.

Bourses du secteur sanitaire et social du Conseil Régional

Depuis le 1er janvier 2005 et grâce aux décrets du 3 mai 2005 et 4 mai 2005, la région fixe seule les taux et le barème des bourses et attribue ainsi des aides pour les formations sanitaires et sociales. Attention chaque région a sa propre politique avec ses critères de sélection. Tous les élèves ne peuvent avoir systématiquement une bourse du conseil Régional.

Quelques sites Internet de Conseil Régional :

Site de la région Alsace
Site de la région Aquitaine
Site de la région Auvergne
Site de la région Bourgogne
Site de la région Bretagne
Site de la région Centre
Site de la région Champagne-Ardenne
Site de la région Franche-Comté
Site de la région Guadeloupe
Site de la région Ile de France
Site de la région Languedoc-Roussillon
Site de la région Limousin
Site de la région Lorraine
Site de la région Midi-Pyrénées
Site de la région Nord - Pas de Calais
Site de la région Basse Normandie
Site de la région Haute Normandie
Site de la région Pays de la Loire
Site de la région Picardie
Site de la région Poitou-Charentes
Site de la région Provence Alpes Côte d'Azur
Site de la région de la Réunion
Site de la région Rhône Alpes

Contrats d'apprentissage

Ce mode de formation est géré par les Centres de Formation des Apprentis (C.F.A) avec lesquels les Instituts de Formation en Soins Infirmiers ont signés une convention. Ces contrats sont destinés aux jeunes de moins de 26 ans qui recherchent une qualification professionnelle. Le contrat est accordé par l'établissement formateur en contrepartie d'un engagement de servir dans celui-ci après l'obtention du diplôme d'État pour une période égale à la période d'apprentissage.
Pour en savoir plus : Devenir aide soignant par apprentissage c’est possible !

Personnes inscrites au Pôle Emploi (ex Assedic & Pôle Emploi)

Attention, Il est impératif que les démarches soient faites avant l’entrée en formation.
Les personnes inscrites au Pôle Emploi peuvent bénéficier soit de l’ARE soit de l’ASP.

ARE (aide au retour à l’emploi) est un revenu de remplacement. Il est versé sous certaines conditions aux personnes inscrites comme demandeurs d’emploi et involontairement privés d’emploi. L’ARE est versée pour une durée qui varie selon l’âge de l’intéressé, la durée de son affiliation à l’assurance chômage et la date de fin de son contrat de travail.

Le montant de l’ARE est calculé à partir du salaire journalier de référence du bénéficiaire, des règles spécifiques s’appliquant à certaines professions. L’allocation peut cesser d’être versée ou être réduite lorsque le demandeur d’emploi ne respecte pas ses obligations, notamment celle de rechercher activement un emploi.
Pour en savoir plus allez voir : www.travail-solidarite.gouv.fr

Le pôle emploi vous fournira alors un document intitulé AIS (Attestation d’Inscription à un Stage), qui correspond à l’accord pour la formation.

ASP (Agence de services et de paiement). Depuis le 1er avril 2009, l'Agence de services et de paiement (ASP), née de la fusion entre le CNASEA et l'Agence unique de paiement, est opérationnelle. La mission de ce nouvel opérateur est d'accompagner les décideurs du secteur public dans la mise en œuvre de leurs politiques. L'ASP assure la gestion et la rémunération des stagiaires bénéficiant du régime public. Ce sont principalement les demandeurs d'emploi n'ayant pas de droits ouverts au titre de l'assurance chômage, et qui suivent un stage ayant bénéficié d'un agrément de l'Etat ou d'un conseil régional pour la rémunération des stagiaires qui sont concernés.

Pour en savoir plus allez voir : www.asp-public.fr

L’ASP est un revenu de remplacement pour ceux qui ne peuvent toucher l’ARE et cela quelque soit l’âge de l’intéressé. L’ASP vous fournira un document intitulé « AIS NI » (Attestation d’Inscription à un Stage non indemnisé). C’est l’organisme de formation c’est à dire l’IFAS qui doit monter le dossier de financement.

Les Jeunes de 16 à 25 ans inscrits comme demandeur d’emploi au pôle emploi peuvent se rapprocher d’une mission locale de l’emploi pour effectuer leur demande de prise en charge du coût de leur formation. Mais ce n’est pas une obligation

En effet, les personnes inscrites comme demandeur d’emploi auprès du pôle emploi peuvent s’adresser à plusieurs prestataires pour pouvoir bénéficier de l’AIS ou AIS NI.

Il s'agit de :

Il faut signaler que certains Conseils Régionaux ont signé avec le Pôle Emploi une convention avec prise en en charge conjointe du coût de la formation (avec bien sûr des conditions).

Formation rémunérée par l’employeur

Cette mesure s’adresse aux salariés sous certaines conditions comme l’acceptation par votre employeur… Adressez-vous à votre Direction des Ressources Humaines. Renseignez-vous précisément sur la prise en charge de la formation, le maintien de votre rémunération, les congés…
Vous serez alors souvent rémunérés par un OPCA (organisme paritaire collecteur agréé)

Droit individuel de formation (DIF)

Les agents de la fonction publique hospitalière peuvent bénéficier de la « promotion professionnelle » ou d’un CFP (congé de formation professionnelle) qui bénéficient chacun d’un financement distinct.
Dans le cas d’une « promotion professionnelle », il y aura maintien du salaire (sauf primes) et contrat d'engagement de 5 ans. Il faut bien lire ce contrat avant de le signer et en garder un exemplaire…

Texte de référence : Décret n° 90-319 du 5 avril 1990 relatif à la formation professionnelle continue des agents de la fonction publique hospitalière modifié par le décret 2001-164 du 20 février 2001.

Le congé de formation professionnelle (C. F. P.) permet « de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des formations distinctes de celles faisant partie du plan de formation de l'établissement dans lequel ils exercent leur activité ».

Congé individuel de formation (CIF)

Cette mesure s’adresse aux salariés des établissements privés. Le CIF est un droit de s’absenter de son poste de travail pendant leur vie professionnelle. Ainsi de sa propre initiative et à titre individuel, le salarié peut suivre des formations, se préparer ou passer un examen indépendamment du plan de formation de l’entreprise.
La rémunération sera faite généralement par le FONGECIF.

Pour les intérimaires, l'OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) est le FAF.TT

Pour les salariés de l’Economie sociale, l’OPCA est Uniformation

Si vous êtes en Contrat à Durée Déterminée (CDD), vous devez justifier de 24 mois d’activité salariée dans le secteur privé au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non en CDD (révolus à la date de dépôt du dossier) au cours des 12 derniers mois. Vous devez démarrer la formation au plus tard un an après la date de fin du dernier contrat.
Pendant votre formation vous bénéficiez d’une protection sociale et d’une rémunération fondée sur celle que vous perceviez lors de votre CDD.
Si vous êtes en Contrat à durée indéterminée (CDI), vous devez justifier de 2 ans d’expérience professionnelle sous statut de droit privé, dont 1 an de présence dans l’entreprise qui vous emploie actuellement.
Votre dossier doit être déposé au FONGECIF au plus tard 3 mois avant le début de la formation.

Attention les CIF ne couvrent pas forcement la totalité de la durée de la formation d'où des risques de problèmes financiers en cours de formation.
Compte tenu des restrictions budgétaires dans le public comme dans le privé, il y a de moins en moins d’établissement qui acceptent des formations « promotionnelles ». Ils préfèrent embaucher directement des étudiants sortant d’écoles.

CAF (Caisse d’Allocation Familiales)

Vous pouvez aussi vous adressez à votre Centre d’Allocations Familiales dans le cadre d’un projet d’insertion professionnelle. Elle peut aussi vous attribuer une allocation logement.

Bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité Active)

Il faut que vous soyez âgés de + de 25 ans. Vous devez vous renseigner auprès de la mission d’insertion de votre departement et vous devrez signer un contrat d'insertion portant sur le financement de votre projet de formation.
Adressez-vous à votre conseil général.

Personnes handicapées

Les personnes handicapées peuvent obtenir des aides de l’AGEFIPH qui est un fond pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Sa mission est de vous conseiller, de contribuer au financement de vos projets et de vous orienter vers ses partenaires spécialistes de l'insertion professionnelle et du maintien dans l'emploi.

Fonds de Solidarité Universitaire

Le Fonds de Solidarité Universitaire (FSU) permet d'accorder ponctuellement des allocations de dépannage ou des allocations remboursables à des élèves qui rencontrent de grandes difficultés matérielles.
Renseignements auprès des services sociaux du CROUS de votre académie

Fonds d’aide d’urgence (FAU)

Les régions Rhône Alpes et Ile de France ont mis en place ce dispositif. Les conditions sont de ne pas cumuler avec une bourse régionale et être en situation financière précaire menaçant la poursuite de la formation. Les documents à fournir sont les revenus à N-2 ans, un courrier de la direction de l’IFAS attestant cette menace d'interruption de la formation, un courrier d'une assistante sociale attestant les difficultés financières et ou sociales, l'argumentaire de l’élève.  

Cette aide s'entend pour toutes les formations sanitaires et sociales de la région, pas de quotas entre les différentes catégories de formation, tous les dossiers sont étudiés. Cette aide est attribuée également aux formations partielles, revalidants de modules ou passerelles professionnelles voir VAE. Elle est attribuée une fois par an

Aide sociale

Si vous êtes en grandes difficultés financières, vous pouvez vous adresser à un CCAS (centre communal d’Action sociale) qui dépendent des mairies pour obtenir une aide (transport, bon alimentaire, etc.…)
Vous pouvez aussi vous adressez à des associations caritatives comme les Resto du cœur, le secours catholique, Croix Rouge Française, secours populaire …

Prêts étudiants

Des banques peuvent attribuer des « prêts étudiants ». Les conditions varient en fonction du montant, du taux du prêt ainsi que de la durée du remboursement. Se renseigner auprès de sa banque. Attention ce type de prêt varie fortement d’une banque à l’autre. N’hésitez pas à les mettre en concurrence.

En conclusion, ne vous prenez pas à la dernière minute pour effectuer vos recherches et vos dossiers (sauf pour les bourses du conseil régional qui doivent être déposés après l’entrée à l’Ecole).
Bon courage pour cette recherche qui n’est pas facile !

Merci enfin à tous ceux qui m’ont aidé pour la rédaction de cette page.

Guy ISAMBART
Rédacteur en chef
www.infirmiers.com
Guy.isambart@infirmiers.com

Partagez cet article sur :