Travail à l’étranger avec un DEAS Français (Diplôme d’Etat d’Aide Soignant)

A l’heure de la mondialisation, vous avez peut être envie de changer d’air et d’aller travailler à l’étranger … Alors pourquoi pas faire le pas !


Néanmoins, il faut savoir que :

  • Pour travailler dans un pays étranger, il est indispensable de maitriser la langue du pays (écrit et oral) (surtout quand on exerce un métier aux contacts de patients)
  • Dans certains pays, le métier d’aide soignant n’existe pas.
  • Certains pays sont assez « ouverts » aux étrangers, d’autres pas du tout (par exemple il est extrêmement difficile d’obtenir une carte de travail pour aller travailler aux USA). N’hésitez pas à aller voir les Ambassades et consulats étrangers en France (Ministères des affaires étrangères et européennes) pour connaître les conditions d’immigration.

Consultez aussi les « conseils aux voyageurs » du Ministère des affaires étrangères et européennes. Vous y trouverez des informations politiques et sanitaires sur les différents pays

Vous avez intérêt à effectuer vos recherches sur le plan emploi et formalités d’immigration avant votre départ.
Les DOM TOM (Départements et territoires d’outre mer) comme Martinique, Réunion, Guadeloupe etc. sont français et qu’il n’y a pas de démarches à effectuer pour la migration.

Vous pouvez déposer votre demande d’emploi et/ou consulter les offres d’emploi sur le site EMPLOI Soignant

Certains pays comme le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon ont signé avec la France des accords bilatéraux de « Programme Vacances Travail » (PVT) pour permettre à leurs ressortissants d'y jouer les touristes tout en finançant leur périple grâce à des jobs trouvés sur place. Les conditions de leur délivrance varient légèrement selon les pays, mais le principe reste le même.

Ce visa s'adresse aux 18-30 ans (35 ans pour le Canada), à qui il permet de rester jusqu'à un an dans le pays d'accueil. Attention, ce type de visa n'est délivrable qu'une seule fois par personne et par pays.
Ce dispositif peut également se faire appeler « Permis Vacances Travail », « Visa Vacances Travail » ou « Working Holiday Visa » (WHV) par les anglophones. Les PVTistes, comme on les appelle, n'ont pas à chercher d'emplois avant de partir et c'est en ça que réside tout l'avantage du PVT. Ils partent avec un visa de travail ouvert, ce qui signifie qu'ils peuvent chercher du travail une fois sur place et en changer autant de fois qu'ils le veulent.
(Source Wikipédia)

La « libre circulation des travailleurs » est prévue dans l’Union Européenne et la Suisse (à condition bien sûr que le diplôme d’aide soignant existe dans ce pays et qu’il y ait des emplois vacants).
On pourra vous demander des « justificatifs » comme copie certifiée conforme de votre diplôme, contenu de vos études et des stages effectués pendant la formation avec le nombre d'heures par matière pour les enseignements théoriques, la durée des stages et le domaine dans lequel ils ont été réalisés, délivré et attesté par la structure de formation avec traduction de tous vos documents par un traducteur assermenté.
C’est au moins le cas en Allemagne, Angleterre, Belgique, Grèce, Italie, Luxembourg, Monaco, Norvège et Suisse.
Pour le Luxembourg toute Aide soignante venant d’un autre pays doit soit faire un stage d’adaptation auprès d’un employeur (établissement de soins) dont la durée est décidée par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle -
Service Reconnaissance des diplômes
29, rue Aldringen
L-2926 Luxemburg
ou par un examen d’aptitude qui se compose d’une partie écrite et d’une partie pratique.

En Angleterre, il existe des « nursing assistants ».

Les organisations non gouvernementales (ONG) humanitaires comme Médecin du monde,  et d’autres ne recherchent que des médecins, sages-femmes et infirmier(e)s diplômés d’état avec pratique courante d'au moins une des trois langues suivantes : anglais, espagnol ou portugais et expérience professionnelle pour les infirmier(e)s.

Rien ne vous empêche d’aller en « vacances » dans le pays de vos rêves pour « voir »

En conclusion

Soyez patient et tendance car les démarches (immigration, recherche d’emploi) peuvent être longues et fastidieuses
N’hésitez pas à en discuter sur notre forum

Webographie :

Arrêté du 22 juillet 1994 relatif à la délivrance de l'attestation d'aptitude aux fonctions d'aide-soignant et de l'attestation d'aptitude aux fonctions d'auxiliaire de puériculture aux ressortissants d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'espace économique européen (JO du 24 juillet 1994) ;

Circulaire DHOS/P 2 n° 2002-422 du 25 juillet 2002 relative à l'exercice d'une activité paramédicale pour les ressortissants suisses à la suite de l'accord sur la libre circulation entre la Communauté européenne et la Confédération suisse

Partagez cet article sur :