Une nouvelle fonction pour les aides soignants : « Assistants de soins en gérontologie »

Le plan Alzheimer prévoit dans ses mesures 6 et 20 la mise en place «d’assistants de soins en gérontologie ». Mais en quoi cela consiste t-il exactement ? À quoi correspond cette fonction ? Quelles sont les compétences requises ? La formation prévue ? Les perspectives et bien sûr la rémunération ?

La fonction

Cette nouvelle fonction est ouverte aux aides-soignants et aux aides-médico-psychologiques (AMP) à condition d'avoir suivi une formation de 140 heures et d'être "en situation d'exercice effectif auprès de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de pathologies apparentées".

Ils doivent exercer "au sein d'une équipe pluridisciplinaire" dans le cadre soit des équipes spécialisées dans les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad), soit des unités spécialisées (Pasa et UHR) au sein des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et unités de soins de longue durée (Ehpad et USLD), soit des unités cognitivo-comportementales des services de soins de suite et de réadaptation (SSR).

« L’assistant de soins en gérontologie intervient auprès de personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques. Son intervention s’effectue dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social, soit au domicile au sein d’un SSIAD, soit en établissement, en EHPAD, notamment dans les unités spécifiques, ou éventuellement à l’hôpital dans les services de soins de suite et réadaptation cognitivo-comportementaux et les USLD.

L’assistant de soins assure avec attention, vigilance, ménagement, prévenance et sollicitude, tous les actes qui peuvent concourir à soulager une souffrance, créer du confort, restaurer et maintenir une adaptation de l’individu à son environnement.

L’assistant de soins en gérontologie participe à la mise en œuvre des projets individualisés associant soins quotidiens, restauration ou maintien des capacités, du lien social et lutte contre la solitude et l’ennui. Dans ce cadre, il contribue à l’évaluation des besoins, à la surveillance, à la prévention des complications et au soutien de personnes âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement et de leurs aidants. Il contribue ainsi à restaurer ou préserver leur autonomie et à maintenir ou restaurer l’image d’eux-mêmes.

L’assistant de soins en gérontologie soigne et prend soin, aide et accompagne des personnes âgées en grande difficulté dans leurs capacités d’autonomie et d’insertion sociale, dans le respect de leurs habitudes de vie, rythmes et choix.

En mobilisant les connaissances disponibles, il réalise les soins d’hygiène et de confort adaptés ; accompagne et aide les personnes dans les actes essentiels de la vie, participe à l'organisation de la vie quotidienne et à la réhabilitation et la stimulation des capacités, établit une relation d’empathie, attentive et sécurisante, pour limiter les troubles du comportement, prévenir les complications et rompre l’isolement.

Les activités exercées au quotidien par l’assistant de soins en gérontologie relèvent des quatre registres suivants :
Accompagnement, soutien et aide individualisée,
Soins quotidiens,
Réhabilitation et stimulation des capacités,
Communication et relation à l’environnement »

Les compétences requises

Le referentiel de compétence prévoit 5 compétences particulières :
Voir : Référentiel de compétence de l'assistant de soins en gérontologie

  • 1 Concourir à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne
  • 2 Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d’autonomie
  • 3 Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les  psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues
  • 4 Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé
  • 5 Réaliser des soins quotidiens en utilisant des techniques appropriées

La formation

Cette formation est destinée aux aides-soignants, aides médico-psychologiques et auxiliaires de vie sociale en situation d’emploi auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Le financement de la formation et le remplacement de l'agent parti en formation sont "pris en charge sur les crédits du plan de formation continue de l'établissement". Une convention entre l'Etat, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et les organismes paritaires collecteurs agréés est "en cours de discussion".

Sa durée est de 140 heures et elle s’appuie autant que possible sur l’analyse des pratiques en valorisant l’expérience professionnelle dispensée dans les différents lieux d’exercice. Les volumes horaires indiqués, pour les domaines de formation 1 et 5, peuvent donner lieu à des ajustements (dans la limite de 7 heures) par les établissements de formation en fonction de l’adaptation de leur projet pédagogique aux besoins de formation repérés.

Les différents domaines de formation prévus par le référentiel de formation de l'assistant de soins en gérontologie sont : télécharger le document

  • DF1 - Concourir à l'élaboration et à la mise en oeuvre du projet individualisé dans le respect de la personne (35 heures) : maladie d'Alzheimer et apparentées, droit de la personne, devoirs du professionnel, projet individualisé, travail avec la famille/l'aidant, connaissance des réseaux, maintien à domicile et entrée en institution, travail en équipe pluridisciplinaire
  • DF2 - Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degrés d'autonomie (21 heures) : la relation d'aide, particularités de l'accompagnement d'une personne malade, accompagnement lors des différents moments de la journée, alimentation et état relationnel, accompagnement lors des activités complexes,
  • DF3 - Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues (28 heures) : vie collective, la famille, l'importance d'une communication adaptée, activités et organisation
  • DF4 - Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l'état de santé (28 heures) : notions essentielles en anatomie et physiologie, situations pathologiques, notion de maladie, démarche d'observation d'une situation, évaluation, signes psychologiques et comportementaux, fonction cognitivo-comportementales
  • DF5 - Réaliser des soins quotidiens en utilisant les techniques appropriées (28 heures) : situations de soins, notions des pathologies gériatriques associées, notion de pharmacologie, démarche de soins, techniques de soins, dimensions éthiques, problèmes de fin de vie.

Perspectives

L'objectif du Ministère de la santé est de former 4.000 assistants de soins en gérontologie d'ici fin 2012.

Rémunération

S'agissant des établissements du secteur privé associatif, les branches professionnelles "seront prochainement invitées à conclure des négociations conventionnelles sur des bases similaires à celles du secteur public".

Le décret du 22 juin 2010 fixe les modalités de l’attribution d'une prime aux aides-soignants et aides médico-psychologiques exerçant les fonctions d'assistant de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière.

Le montant de cette prime est fixé par l’arrêté du 22 juin 2010 à 90€ brut mensuels.

Une nouvelle fonction à découvrir et à faire connaître …

Organismes de formation proposant cette formation


IFAS IFSO de Nantes

Sur chaque département des Pays de la Loire en association avec le CEFRAS, organisme de formation du secteur social
Plaquette d'information

Webographie

Retrouvez tous les documents et liens utiles sur le site http://www.plan-alzheimer.gouv.fr
Arrêté du 23 juin 2010
relatif à la formation préparant à la fonction d’assistant de soins en gérontologie
Signature d’un avenant permettant la formation de 600 assistants de soins en gérontologie

Plan Alzheimer

Référentiel d'activités de l'assistant de soins en gérontologie
Référentiel de compétence de l'assistant de soins en gérontologie
Référentiel de formation de l'assistant de soins en gérontologie

Guy ISAMBART
Rédacteur en chef
www.infirmiers.com
Guy.isambart@infirmiers.com

Partagez cet article sur :