« Avec les génériques ? Y a pas de hic ! »

Depuis le 24 septembre 2012 et pendant six semaines, une websérie intitulée « Avec les génériques ? Y a pas de hic ! » est consacrée aux médicaments génériques. Cette campagne web, à l'initiative de Biogaran, a pour objectif de chasser les idées reçues et de revenir sur leur définition, composition, fabrication, prix, efficacité, et méthode de contrôle en six épisodes.

« Avec les génériques ? Y a pas de hic ! » est une websérie qui met en scène deux gélules, l'une générique, l'autre d'origine, se faisant examiner sous toutes les coutures au travers de six épisodes d'1 minute 30 :

  • « Les médicaments génériques, ça s'explique » ;
  • « Les médicaments génériques, secret de fabrique » ;
  • « Excipients et médicaments génériques : petit guide pratique » ;
  • « Être un médicament générique, c’est physique » ;
  • « Les médicaments génériques, des contrôles systématiques ;
  • « Les médicaments génériques, c’est vraiment économique ».

Ces vidéos sont destinées à combattre les clichés associés aux médicaments génériques. Même si 99 % des français savent ce qu'est un médicament générique, il semble important de faire le point et de répondre aux questions qui subsistent encore en termes de prix, d'efficacité, de composition et de contrôle. Au lancement, les génériques sont en effet généralement 60 % moins chers que le médicament d'origine et sont aussi efficaces. De plus, comme les médicaments d'origine, les génériques sont composés de principes actifs, dont la molécule est la même dans les deux types de médicaments, et d'excipients. Les médicaments, quels qu'ils soient, sont également soumis aux mêmes méthodes de contrôle.

Les médicaments génériques en France et dans le monde

« Avec les génériques ? Y a pas de hic ! »Depuis 2011, la France n'est plus le pays le plus gros consommateur de médicaments et se situe dans la moyenne européenne. Depuis 10 ans, dix milliards d'euros ont été économisés, dont deux milliards en 2011 alors que les génériques ne représentent qu'un médicament remboursé sur quatre.

90 % des Français estiment que les produits de santé coûtent trop chers et 83 % pensent que les génériques offrent des prix attractifs. Ils sont également 84 % à admettre qu'ils permettent de se soigner efficacement. Paradoxalement, on constate un recul de ce marché depuis trois ans. Le taux de substitution médicament d'origine/médicament générique a en effet baissé de 7,4 % entre mai 2009 et juin 2012. De plus, 614 millions de boîtes ont été vendues en 2011, contre 630 millions en 2010. Il est donc important de faire un rappel pour mieux lutter contre les nombreux préjugés existant.

84 % des ventes mondiales de médicaments génériques sont effectuées aux États-Unis, en Allemagne, en France, en Grande Bretagne, au Canada, en Italie, en Espagne et au Japon, dont 42 % aux États-Unis. Ils permettent de maîtriser les dépenses de santé et d'équilibrer les modèles de protection sociale. Ils peuvent aussi constituer un enjeu majeur pour l'accès aux soins des populations des pays en voie de développement.

Une campagne web

Cette campagne prend la forme d'une websérie, mais aussi d'un jeu sur la page Facebook de Biogaran où les internautes seront testés sur leur connaissance des médicaments génériques afin de faire le point sur les idées reçues. Lors d'une mauvaise réponse, ils pourront voir la réponse en visionnant la websérie associée. Il est également possible de recevoir un DVD contenant les six épisodes sur demande.
La websérie est également visible sur la chaîne Youtube Biogaran TV et un site web dédié à l'opération a été mis en place.


Aurélie TRENTESSE
Rédactrice Infirmiers.com
aurelie.trentesse@infirmiers.com

Partagez cet article sur :