Publicité
Les offres d'emploi
Journées Francophones des Aides-soignants

Découvrez les rendez-vous incontournables des Aides-soignants.

Publicité

"Les EPHAD sont aussi des lieux de vie où une place doit être donnée à la joie et la bonne humeur"

Chaque année depuis 1997, l’opération + de Vie fait appel à la générosité du public afin de financer des projets pour améliorer le quotidien des personnes âgées hospitalisées, et faire ainsi de l’hôpital un lieu de vie où le divertissement a toute sa place.

Les EPHAD sont aussi des lieux de vie où une place doit être donnée à la joie et la bonne humeurCes derniers temps à la télévision, les reportages et enquêtes sur les mauvais traitements dans certains EPHAD privés, se sont succédé (Maisons de retraite : derrière la façade dans Envoyé spécial sur France2, Maisons de retraite, maintien à domicile : le scandale des personnes âgées maltraitées dans Zone Interdite sur M6). À mille lieues de ces établissements où le personnel travaille en flux tendu, bâcle les toilettes et ignore les demandes de ses résidents, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France lance tout au long du mois d’octobre, une opération intitulée « + de Vie ».

« Les EPHAD sont non seulement des lieux de soins mais aussi des lieux de vie où une place importante doit être donnée à la joie, la bonne humeur, le partage », écrit dans l’éditorial du dossier de presse, Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Chanteur et ancien maire de Précy-sur-Marne (Seine-et-Marne), Yves Duteil est le parrain de l’opération : « Au soir de la vie, on aimerait prendre son temps, partager la sagesse que la vie a posé dans nos mains (…) Leur donner un peu, c’est transmettre beaucoup. Beaucoup + de Vie… », ajoute-t-il.

"Un univers chaleureux et réconfortant à l’image de la maison"

En 2017, 3295 705 millions d’euros ont été engagés pour soutenir 393 projets. Depuis sa création en 1997, + de Vie a notamment permis de financer, à l’intérieur des établissements hospitaliers, 575 projets de jardins, 223 salons de coiffure et d’esthétique, 159 ateliers cuisine, 2 713 fauteuils roulants et 3 675 matelas anti-escarres. Aujourd’hui, l’opération s’est implantée dans 1430 villes et 1 644 établissements hospitaliers. Décomposée en quatre champs d’action, + de Vie permet de : rapprocher les familles à travers la création de lieux d’accueil dédiés dans un « univers chaleureux et réconfortant à l’image de la maison », lutter contre la douleur en s’équipant de matériel destiné à la soulager : chariots de douche, coussins de positionnement et pompes antidouleur.

L’amélioration de l’accueil, du confort et le développement d’activités tels que le chant, la peinture, les sorties en minibus aménagés et les séjours à la mer et à la montagne, viennent aussi égayer le quotidien des personnes âgées. Aujourd’hui, le temps consacré à chaque résident au sein des établissements pour personnes âgées est estimé à environ une heure par jour (1). Ce qui laisse largement le temps aux patients de se consacrer à d’autres activités. Pourtant, « cueillir des tomates, ramasser les œufs de la ponte du jour, rire avec les plus jeunes » sont autant de moments du quotidien qu’il est rare de retrouver à l’hôpital ou en EHPAD. D’ici 2035, les personnes de plus de 75 ans devraient représenter 13,6% de la population (contre 8,5 en 2007) (2). Il est donc primordial de prendre soin de nos aînés en se souciant de leur qualité de vie, plus particulièrement encore lorsqu’ils sont en institutions de soins.

Notes

  1. Rapport d’information déposé par la commission des affaires sociales de l’Assemblée National
  2. Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)
Partagez cet article sur :