Exercer en tant qu'aide-soignant avec un diplôme d'État infirmier

Certains aides-soignants font le choix, durant leur carrière, de reprendre leurs études pour devenir infirmiers. D'autres personnes, au contraire, envisagent d'exercer en tant qu'aide-soignant une fois diplômées d'État infirmier. Sur le forum d'Infirmiers.com, elisajulie s'interroge en la matière, et ses pairs ne manquent pas de lui donner des conseils avisés.

soignantes couloirDès la fin de sa première année, un étudiant en soins infirmiers a la possibilité d'obtenir le diplôme d'État d'aide-soignant et d'exercer cette profession. Il s'agit bien souvent d'un moyen pour les ESI de toucher un salaire durant leur formation. Cependant, certains infirmiers diplômés songent parfois à travailler en qualité d'aide-soignant. Ainsi, sur le forum d'Infirmiers.com, elisajulie , qui peine à trouver un emploi, a des doutes quant à sa capacité et son envie d'exercer la profession d'infirmière. Elle se sent en effet plus à l'aise avec le métier d'aide-soignant. Les utilisateurs lui livrent quelques conseils.

Jeune diplômée depuis cette année, je n'ai travaillé qu'un mois en tant qu'infirmière et je me pose beaucoup de questions. Je ne trouve pas de poste. Je me demande si je ne devrais pas accepter des postes d'aides-soignants en attendant. Le contexte du soin m'effraie, les couloirs de l'hôpital, je déteste, je m'en suis rendue compte en stage. C'est un environnement anxiogène pour moi je ne veux absolument pas y travailler. D'autant que j'ai eu une proposition de CDI pour être AS. Qu'en pensez-vous ?

Lenalan avoue avoir connu des difficultés à trouver un emploi. « J'ai été dans ton cas jusqu'à il y a un mois. À un moment donné, on est bien obligés de manger, donc oui, je commençais à chercher des remplacements AS en attendant de trouver quelque chose. Mais pas en CDI ni de CDD longue durée, juste de quoi se nourrir au jour le jour en attendant de trouver du travail comme IDE ».  Et d'ajouter « je trouve un peu dommage d'avoir fait trois ans (pénibles) d'études pour à l'arrivée te mettre en CDI comme AS (ça peut dépanner de temps en temps, mais en CDI?). Le métier d'AS n'est pas tout rose non plus, il est usant à un autre niveau (c'est physique, je m'y suis usée un moment). Le métier d'IDE est usant aussi, mais à un autre niveau. Si tu aimes le nursing, tu peux faire un compromis et continuer à faire des toilettes ou faire manger les gens (je le fais tous les jours, et je suis IDE), le tout est de trouver le temps et l'équilibre. Tu n'as travaillé qu'un mois, moi j'ai travaillé cinq mois à temps plein et je peux te dire que je suis pas encore à l'aise dans mon travail ». Boby049 estime que « le stress, tu l'auras toujours, avec certes, moins de responsabilités en tant qu'AS, mais tu en auras tout de même vis-à-vis des patients ». Par ailleurs, comme le souligne Lenalan, en acceptant un poste d'aide-soignante en CDI, elisajulie pourrait ne plus trouver de poste d'IDE après avoir passé plusieurs années sans exercer la profession d'infirmière. D'où l'intérêt de penser aux perspectives de carrière. La profession infirmière offre en effet de nombreuses possibilités d'exercice qui nécessitent ou non de se spécialiser et qui demandent plus ou moins de technicité : IBODE, IADE, IDE scolaire, psychiatrie, santé au travail, libéral… Avant de renoncer à remplir sa fonction d'infirmier, mieux vaut donc bien se renseigner.

Participer à la discussion sur le forum

Aurélie TRENTESSE
Journaliste aide-soignant.com
aurelie.trentesse@infirmiers.com
@ATrentesse

Partagez cet article sur :