Publicité
Les offres d'emploi
Journées Francophones des Aides-soignants

Découvrez les rendez-vous incontournables des Aides-soignants.

Publicité

Santé des hospitaliers : l'alerte des médecins du travail

Ils sont bien placés pour le savoir parce qu'ils l'observent. Les médecins du travail, dans les hôpitaux où ils sont encore présents, sont les témoins d'une souffrance de plus en plus marquée des professionnels de santé. Alors que les signaux d'alerte clignotent maintenant depuis plusieurs années, ils alertent leurs tutelles. L'Association Nationale de Médecine du Travail et d’Ergonomie du Personnel des Hôpitaux* interpelle par courrier en date du 9 février 2019 la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn ainsi que la Direction générale de l'offre de soins.

casser les oeufs

Le suicide sur son lieu de travail d'un praticien hospitalier, chirurgien bariatrique à l'hôpital Avicenne (AP-HP), a souligné, une fois encore, même si les raisons précises de cet acte désespéré ne sont pas établies - et notamment celles en lien avec des conditions de travail dégradés et des tensions fortes avec la hiérarchie -, que l'hôpital est devenu un lieu qui, bien souvent, malmène les professionnels de santé qui exercent leurs missions avec engagement. Comme le souligne l'Association Nationale de Médecine du Travail et d’Ergonomie du Personnel des Hôpitaux (ANMTEPH) dans cette lettre adressée à Agnès Buzyn, espérons en mémoire de ce médecin qu’une enquête approfondie permettra de comprendre les raisons de son geste. Et si des raisons professionnelles y ont participé, qu’une réelle attention y soit portée pour que d’autres drames soient évités.

"Faire de la prévention, ne pas d’être des "caisses enregistreuses" des maladies et des accidents de travail"

L'initiative de l'Association n'est pas de polémiquer mais simplement de témoigner de ce que qu'elle constate dans les établissements de santé. En effet, écrit-elle, les médecins du travail, dans les hôpitaux où nous sommes encore présents, sont les témoins d’une souffrance de plus en plus marquée des professionnels de santé. Il n’est plus rare de voir en consultation en santé au travail, à leur initiative ou à celle d’un collègue inquiet, des médecins épuisés, des soignants perdus, perdant pied. Les raisons sont connues de tous, dénoncées lors de chaque mouvement social et dernièrement encore de celui du monde infirmier, le 20 novembre 2018 : des charges de travail trop importantes, des objectifs financiers devenus prioritaires, des restructurations pas toujours comprises, des équipes de soignants trop changeantes pour instaurer la confiance nécessaire dans le travail en équipe... Et l'ANMTEPH de souligner que l’hôpital tient encore par la motivation de ceux qui y travaillent (médecins, paramédicaux, administratifs, techniques) mais combien y laissent leur santé ?

"Nous alertons au niveau des établissements mais la culture de la Prévention est tellement éloignée des pratiques que souvent nous avons l'impression de brasser de l'eau."

L'Association rappelle à la ministre que sa mission principale est de faire de la prévention, pas d’être des « caisses enregistreuses » des maladies et des accidents de travail. A cet effet,
faire de la prévention ne peut être qu’une démarche participative, qui nécessite courage, volonté et réalisme. La Présidente de l'ANMTEPH, le Dr Hélène Beringuier, le défend avec conviction : tous les personnels qui à ce jour ont payé de leur santé méritent bien que directions, représentants des personnels médicaux et non médicaux et préventeurs y travaillent de concert avec l’implication des ARS et de la DGOS, et avec des évaluations objectives des résultats. Et de rajouter, mais ce n’est peut-être qu’une utopie, les médecins du travail n'étant présents aujourd'hui que dans de très rares hôpitaux...


*L’ANMTEPH, Association Nationale de Médecine du Travail et d’Ergonomie du Personnel des Hôpitaux, a pour objectif de former et d’informer les médecins et équipes pluridisciplinaires de santé au travail (infirmiers, psychologues, ergonomes...), exerçant en établissements de santé publics et privés sur l’actualité professionnelle, médicale et réglementaire, de faciliter les échanges entre adhérents pour favoriser le partage d’expériences de terrain et rompre l’isolement, de promouvoir les métiers en santé au travail et d’entretenir des liens avec les Ministères de tutelle et les Institutions, les Universitaires et les partenaires impliqués dans la santé au travail. L’association assure tout au long de l’année des formations thématiques (entretiens infirmiers, radioprotection, ergonomie…) et une fois par an, les journées nationales qui se déroulent chaque année dans une ville différente.

Bernadette FABREGAS
Rédactrice en chef Infirmiers.com et aide-soignant.com

@FabregasBern

Partagez cet article sur :