"Sauvez des vies : pratiquez l’hygiène des mains"

A l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains, le 5 mai prochain, la  campagne intitulée "Sauvez des vies, lavez-vous les mains", - une campagne lancée par l’OMS en 2009 - cherche à susciter l'intérêt des établissements de soins et des personnels soignants pour montrer que tout commence avec l’hygiène des mains afin de faire reculer le nombre d’infections nosocomiales et d'améliorer la sécurité des patients. Elle vise aussi à démontrer l’engagement du monde dans ce domaine prioritaire des soins de santé. "Des soins propres pour tous - c’est entre vos mains".

Ainsi, cette Journée doit rappeler à l’ensemble des acteurs du monde de la santé leur engagement en matière d’hygiène et de lavage des mains :

  • pour les professionnels de santéDéfendez des soins propres - c’est entre vos mains ;
  • pour les responsables de prévention et contrôle de l’infectionFaites le suivi des normes et standards de prévention et contrôle de l’infection . Agissez et améliorez les pratiques ;
  • pour les dirigeants ou directeurs d’hôpitauxVotre établissement est-il conforme aux normes de contrôle de l’infection et d’hygiène des mains de l’OMS ? Agissez et participez à l’enquête de l’OMS 2019 ! ;
  • pour le ministère de la Santé : Votre pays répond-t-il aux normes et standards de prévention et contrôle de l’infection? Faites le suivi et agissez pour obtenir une couverture sanitaire universelle de qualité ;
  • pour les Groupes de défense des patientsDemander des soins propres c’est votre droit

"Le mouvement social "Pour sauver des vies : l’hygiène des mains" grandit, un succès pour une campagne mondiale qui vise à promouvoir l’hygiène des mains sur le lieu des soins."

Une adhésion massive au Programme…

"Sauvez des vies : pratiquez l’hygiène des mains"L’Organisation mondiale de la Santé rappelle à tous qu’ un soin propre est un soin plus sûr et argumente en listant 10 raisons auxquelles chacun des acteurs de la santé doit adhérer.

  • L’hygiène des mains aux bons moments sauve des vies.
  • Dans le cadre des soins de santé, l’hygiène des mains a sauvé des millions de vies ces dernières années.
  • L’hygiène des mains est un indicateur de qualité mettant en évidence la sécurité des systèmes de soins.
  • Les problèmes liés aux soins, comme les infections associées aux soins, souvent invisibles mais présents néanmoins, constituent des défis politiques et sociaux que nous devons relever dès à présent.
  • On peut arrêter les infections par une bonne hygiène des mains et, pour moins de 10 dollars (US $), on peut en éviter les effets néfastes pour le patient comme pour le soignant.
  • Il existe des techniques abordables qui peuvent sauver des vies. Les solutions hydro-alcooliques pour les mains, qui coûtent environ 3 dollars par flacon, peuvent prévenir les infections associées aux soins et éviter des millions de décès chaque année.
  • #handhygiene existe dans les médias, ce qui signifie que c’est un sujet important, que l’hygiène des mains soit en rapport avec les infections associées aux soins ou avec des maladies mortelles comme Ebola.
  • En intégrant les moments spécifiques pour l’hygiène des mains dans les activités des soignants, il leur est plus facile de faire ce qui est correct à tout moment et tous les jours.
  • La prévention des infections est au cœur du renforcement des systèmes de santé. L’hygiène des mains est essentielle pour toutes les interventions, qu’il s’agisse de placer un dispositif invasif, de prendre en charge une plaie chirurgicale ou d’administrer une injection.

Chaque année, le ministère des solidarités et de la santé renouvelle son engagement auprès de l’organisation mondiale de la santé (OMS) pour promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène des mains auprès des patients et des professionnels de la santé. L’objectif étant que tous, soignants ou soignés, s’impliquent dans la qualité et la sécurité des soins dispensés. En France, la Journée mondiale organisée par l’OMS se décline en mission mains propres, opération annuelle de sensibilisation et d’information des patients et des professionnels.
Le dire et le redire : la promotion de l’hygiène des mains joue un rôle essentiel dans la prévention des infections associées aux soins.

En France, un Quick audit Hygiène des mains national "Pulpe' friction"


Ressource incontournable en matière d'hygiène, le Répias - Réseau de prévention des infections associées aux soins - propose les outils nationaux d’évaluation, de formation et de communication élaborés par la mission de soutien aux actions de prévention des IAS sur le thème de l’hygiène des mains (boîte à outils 2019-2023). Ces outils, basés sur la littérature et données probantes, et testés en conditions réelles, sont des compléments aux outils existant déjà. Cette année, un Quick audit Hygiène des mains national intitulé "Pulpe' friction" est l’outil officiel de la journée hygiène des mains du 5 mai. Il est à destination des établissements de santé et établissements médico-sociaux.

Le premier défi mondial pour la sécurité des patients

"Sauvez des vies : pratiquez l’hygiène des mains"Le programme Un soin propre est un soin plus sûr travaille en partenariat avec la communauté mondiale de la santé et d'autres acteurs pour s'assurer que la question de l'hygiène des mains est bien fondamentale pour la santé dans tous les pays. Elle est à la base de la sécurité du patient et permet de réduire les infections liées aux soins de santé. Ces chiffres en attestent :

  • à tout instant, plus de 1,4 million de personnes dans le monde souffrent d’infections contractées à l’hôpital ;
  • entre 5 et 10 % des patients admis dans des hôpitaux modernes de pays développés contractent une ou plusieurs infections ;
  • le risque de contracter une infection au cours de soins de santé est 2 à 20 fois plus élevé dans les pays en développement que dans les pays développés ;
  • dans certains pays en développement, la proportion de patients souffrant d’une infection résultant de soins de  santé peut dépasser 25 % ;
  • aux Etats-Unis d’Amérique, 1 patient hospitalisé sur 136 tombe gravement malade par suite d’une infection nosocomiale, ce qui équivaut à 2 millions de cas et à près de 80 000 décès chaque année ;
  • en Angleterre, plus de 100 000 cas d’infections résultant de soins de santé aboutissent à plus de 5000 décès par an, directement imputables aux infections ;
  • au Mexique, on estime que 450 000 cas d’infections liées à des actes de soins causent chaque année 32 décès pour 100 000 habitants ;
  • on estime à un milliard de livres sterling le coût annuel des infections contractées au cours de soins en Angleterre. Aux Etats-Unis d’Amérique, ce coût est estimé chaque année entre 4,5 et 5,7 milliards USD. Au Mexique, le coût annuel représente près de 1,5 milliard USD.

Autres ressources :

Redaction infirmiers.com avec les ressources de l’Organisation mondiale de la Santé

Partagez cet article sur :