Si tu es faite pour ça, tu le sais, au plus profond de toi...

Alors… Il parait que tu souhaites devenir aide-soignante ? Il faut tout de même que tu saches quelques petites choses… Etant dans le coeur du métier depuis cinq ans maintenant, je me dois de te prévenir.Tout ne va pas être drôle dans ce que je vais écrire  tu sais. Mais saches que dans ce métier s'il faut apprendre de ses erreurs et des obstacles que l'on rencontre, il faut surtout, et c'est une obligation, garder tous les bons moments en tête… C'est comme ça qu'on s'en sort !

soutient patiente sourireDéjà, dis-toi bien qu'une aide-soignante c'est le métier entre ASH (ou femme de ménage) et infirmière… Tu fais tout ce que l'ASH n'a pas le temps de faire et tout ce que l'IDE n'a plus le temps, ni l'envie de faire… Donc à toi de trouver… euh de prouver ta place !

Tu as aussi une partie de l'aide-soignante qui est « garçon d'étage »,secrétaire hospitalière, assistante sociale et « stockman », ou plutôt « stockwomen » ! Enfin bref, tu est dotée de super GROS muscles (biceps) pour porter les sacs poubelles qui pèsent 50 kilos (oui même en étant à 3/4 remplis !, de même pour les sacs de linges sales) mais aussi de plusieurs bras/mains/oreilles… pour répondre en même temps au téléphone à ta cadre, à un patient qui attend, là devant toi, et qui voudrait les codes wifi du service (oui parce que c'est une urgence vitale !) et remplacer ta collègue qui veut sortir « prendre l'air »… Tu as aussi de supers mollets pour écraser les innombrables cartons après avoir essayer de TOUT faire rentrer dans le placards en recevant la commande de matériel. Mais saches aussi que tu es aussi une cantinière parce que tous les jours, avec ta « gameboy », tu répètes inlassablement les mêmes choses :

- Bonjour, alors aujourd'hui, au menu il y a jambon, poulet, steak haché, poisson, dinde… Vous souhaitez quoi en viande ?

- Euhhhhh,vous pouvez répéter s'il vous plaît, je ne me rappelle plus du début…

Bah oui, c'est juste la dixième chambre à qui je demande,il m'en reste vingt et vous me faites TOUS la même !!! Grrr ! Mais non, tu réponds gentiment, avec le sourire : « pas de souci, c'est pas grave, je vais vous répéter tout ça : jambon, poulet... » Oui, parce que tu es toujours aimable, avec tout le monde, faut bien avouer que tous les soignants sont pareils ! Parce qu'un jour, on nous a  dit : « les problèmes, tu les laisses au vestiaire, enfermés dans ton casier. » Bah oui tiens, c'est juste trop fastoche !

Bon, il faut t'attendre aussi, à la différence entre ce que tu apprends à l'IFAS et la vraie vie, la réalité quoi. Du genre, à l'IFAS on te dit qu'une toilette patient doit être faite en 30 à 45 minutes… Dis-toi bien qu'un jour, en poste, tu vas arriver et là, il y aura dix toilettes et tu auras 1h30 pour toutes les faire. Bon, tu peux aller jusqu'à deux heures si tu veux, mais tu choisis entre manger plus tard ou bien t'organiser… Bien sûr, tu seras en binôme  c'est LE mot ça !!), mais ta binôme, elle sera autant débordée que toi et n'aura pas le temps de t'aider… Oui, parce que toi tu as le temps peut-être, avec tes dix toilettes, tes lits, les patients à servir, les sorties à faire et puis répondre aux sonnettes…

Ah les sonnettes, c'est permanent, mais seulement il faut croire que toi seul sait appuyer sur le bouton vert pour éteindre cette satanée sonnerie… Encore un super pouvoir !

Un jour j'ai lu « Pas besoin d'augmentation de salaire pour les soignants, ils ont la reconnaissance du peuple ! ». J'ai juste envie de te dire que le peuple ne me remplit pas  les poches mais bon ça j'y pense quand je suis en colère par le manque de reconnaissance de l’État… Par contre, le peuple me remplit le coeur parce que quoi de plus beau que la reconnaissance des patients que tu aides et soignes pendant plusieurs semaines ? Quoi de plus beau en effet que de voir le patient que tu as accueilli mal-en-point repartir avec le sourire et qui te dit « Merci » ? Même si parfois, il faut l'avouer, ça ne se passe pas comme ça, mais tu es aussi là pour réconforter et soutenir les proches, soulager le patient avec tes mains, ton regard de soignant et tes1000 astuces pour les derniers soins...

C'est juste un métier simple et beau.Tu donnes, tu donnes, pour un jour, oui recevoir !Dans le Livre d'Or de mon service, plusieurs patients témoignent mais je vais vous en citer deux :

- « Les supers Héros de mes enfants portent tous des capes et des masques. Les miens portent des blouses blanches et parfois un masque [...].Confier sa vie à d'autres [...]fait réfléchir énormément.Celui qui a vécu ça, sait ce que vivre signifie. »

- « Merci à toutes les aides-soignant(e)s. Ne pas les citer serait faire insulte à leurs dévouement[...].Elles et ils sont, pour moi, les abeilles du service qui nous apportent notre miel en gazouillant... »

Je crois que ces témoignages sont juste la réalité de notre métier… Un dévouement, une vocation… On ne fait pas ce métier pour passer le temps, non, on le fait parce qu'on l'aime ce métier, on l'aime, tout simplement !Tous les jours ne sont pas drôles, faut pas se voiler la face, mais qu'est-ce qu'on rit aussi, quel exutoire ce rire ! Alors, viens, viens faire ce beau métier qui, oui n'est pas tout rose, mais qui est tellement humain… Si tu es faite pour ça,tu le sais, au plus profond de toi …

selfie photo téléphone

« Aide-soignant et fier de l'être »

Nous lançons également une deuxième opération, visuelle, cette fois, l'opération selfie « Aide-soignant et fier de l'être ». Le 26 novembre, l'idée est très simple, soyez le plus nombreux possible à poster votre selfie sur la page facebook d'aide-soignant.com ou sur twitter si vous possédez un compte avec le hastag #ASetFier. Nous aurons à cœur de vous le rappeler en temps et en heure !

Journée internationale de l'aide-soignante

Lucie
Aide-soignante

Partagez cet article sur :