Publicité
Les offres d'emploi
Journées Francophones des Aides-soignants

Découvrez les rendez-vous incontournables des Aides-soignants.

Publicité

Une aide-soignante "remerciée" après avoir témoigné dans Envoyé Spécial

On l'avait vu témoigner à visage découvert dans une émission d'Envoyé Spécial consacrée aux Ehpad Privés à but lucratif. Hella Kherief, aide-soignante, avait dénoncé les conditions d’accueil de résidents dans une maison de retraite où elle effectuait une mission ponctuelle. Or, on apprend que l’hôpital dans lequel elle venait de signer un CDI a mis fin à sa période d’essai le lendemain de la diffusion.

Une aide-soignante « remerciée » après avoir témoigné dans Envoyé SpécialL’enquête du magazine Envoyé Spécial, diffusée jeudi 20 septembre sur France 2, qui dénonçait le traitement réservé à des personnes âgées et dépendantes dans des établissements gérés par de grands groupes, avait suscité l'indignation des téléspectateurs et internautes. Or, l’affaire ne s’arrête visiblement pas là. Une journaliste de l’émission, qui avait recueilli le témoignage, à visage découvert, d’une aide-soignante, Hella Kherief, a fait savoir via un post Facebook publié mardi 2 octobre que la professionnelle avait vu son employeur mettre fin à sa période d’essai le lendemain de la diffusion du reportage "sans explications". La journaliste ajoutait, indignée : "Voilà ce qu'il se passe aujourd'hui quand on ose lancer l'alerte. Il faut soutenir les lanceurs d'alerte et soutenir Hella Kherief qui demande simplement à continuer son travail d'aide-soignante".

Dans le reportage d’Envoyé Spécial, Hella Kherief racontait, film à l’appui, l'abandon des pensionnaires d'un Ehpad dans lequel elle effectuait une mission d'intérim d'une nuit et dont elle n’a pas dévoilé le nom à l’antenne. "Ces deux dames sont devant l'ascenseur depuis au moins une heure, une heure et demie", commentait-t-elle sur la vidéo qu’elle avait tournée elle-même et fourni à l’équipe de télévision. On y voyait également une résidente proposer de la payer en échange d’un verre d’eau. Hella Kherief précisait que, cette nuit-là, elles étaient deux aides-soignantes et une femme de ménage pour s'occuper de 94 personnes, dont une cinquantaine de personnes à sa charge.

La journaliste Elise Lucet a réagi sur Twitter : "Soutien à Hella qui après avoir témoigné dans #EnvoyéSpécial a vu sa période d’essai s’arrêter brutalement alors qu’elle devait être embauchée. Peut-on dire ce qui se passe réellement dans certains Ehpad ?"

Pour revoir l’enquête de Julie Pichot et Vincent Liger diffusée dans "Envoyé spécial" le 20 septembre 2018.

Jeudi 4 octobre, à la fin de l'épisode diffusé dans Envoyé Spécial, Elise Lucet est brièvement revenu sur cette information à l'antenne : "Il y a deux semaines, dans notre enquête sur les Ehpad privés, Hella Kherief, une aide-soignante de 29 ans, avait dénoncé la situation parfois dramatique pour les pensionnaires dans certaines maisons de retraite privées. Cette lanceuse d'alerte a, depuis, perdu son emploi. L'hôpital privé qui l'employait à Marseille a mis un terme à sa période d'essai sans explications alors qu'elle était en CDI."

Partagez cet article sur :