Publicité
Les offres d'emploi
Journées Francophones des Aides-soignants

Découvrez les rendez-vous incontournables des Aides-soignants.

Publicité

"Vu de l’intérieur" épisode 1 : au cœur d’un service de réanimation néonatale

Le service de réanimation néonatale de l’hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de Lille accueille des enfants nés à terme qui présentent des pathologies, mais aussi beaucoup d’enfants prématurés. Certains d’entre eux, prématurissimes, sont nés à seulement 24 semaines d’aménorrhée et pèsent moins de 600 grammes. Les équipes ont accepté de nous ouvrir leurs portes pour un reportage vidéo. C’est ainsi que nous avons pu suivre, pendant deux jours, Marie Da Silva, une infirmière puéricultrice qui travaille depuis 16 ans dans ce service. Elle nous a expliqué en quoi consiste son travail auprès de ces enfants nés trop tôt.

Si vous ne lisez pas la vidéo, rendez-vous sur notre chaine youtube. C'est par ici !

On parle de prématurité en dessous de 37 semaines d’aménorrhée (sur une grossesse qui en compte officiellement 41), nous explique Marie Da Silva, qui prend son poste, comme tous les matins, dans le service de réanimation néonatale du CHRU de Lille. Ces enfants nés avant terme, parfois même bien avant autour de seulement 6 mois de grossesse, représentent environ 10 à 12% des naissances, précise l’infirmière puéricultrice. De quels soins ont-ils besoin, quels sont les gestes qu’effectuent Marie chaque jour et comment s’organisent ses journées ? Comment s’occupe-t-on, aujourd’hui, d’enfants prématurés ? C’est ce que nous avons voulu savoir et c’est ce que vous allez découvrir dans ce tout premier épisode d’une série vidéo qui en comptera quatre.

Voir le teaser de cette série en quatre volets

Aujourd'hui à Lille, on prend en charge des enfants à partir de 24 semaines d'aménorrhée, donc là, on est dans la limite de la vie et de la médecine

Une série vidéo au cœur des pratiques infirmières !

Vu de l’intérieur..., voici le nom d’une série signée Infirmiers.com. La rédaction vous propose des rendez-vous réguliers avec, à chaque fois, une immersion dans un secteur du soin particulier, au plus près des infirmiers. Le dernier épisode était consacré à Isabelle Fromantin, infirmière et chercheure. Ce programme s’inscrit dans la suite logique de notre ligne éditoriale qui tient à valoriser le métier d’infirmier sous toutes ses facettes. Si vous souhaitez faire découvrir votre pratique, n’hésitez pas à contacter la rédaction pour un reportage.

N’oubliez pas : rendez-vous jeudi prochain, le 13 septembre 2018, pour le second volet de notre série en quatre épisodes.

Partagez cet article sur :