Publicité
Les offres d'emploi
Publicité

Aide-soignant, un métier paramédical

Le métier d'aide-soignant ne fait pas partie des professions de santé réglementées dans le code de Santé Publique. Néanmoins, il est référencé dans la liste des métiers paramédicaux. Ces métiers sont composés de près de 800 000 professionnels de santé.

Ils exercent soit en secteur salarié, dans les établissements de soins, médico-sociaux, soit dans des cabinets médicaux, dans les laboratoires, soit en secteur libéral, auquel la plupart d'entre eux peuvent avoir également accès. A ce propos, notons que les aides-soignants ne peuvent exercer en secteur libéral. Méme si on les retrouve de plus en plus en soins à domicile, ce sont toujours des salariés d'une structure.

Nés de la spécialisation toujours croissante de la médecine et de l'accroissement continu de la demande de soins, les métiers paramédicaux se sont constitués au fil du temps et relèvent de 14 professions : infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture, pédicures-podologues, masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, orthoptistes, diététiciens, manipulateurs déélectroradiologie médicale, techniciens de laboratoire, opticiens-lunetiers, audioprothésistes.

Cet ensemble collabore avec le médecin. Souvent, après que ce médecin ait posé un diagnostic et institué un traitement, les paramédicaux préparent, soignent, appareillent, réhabilitent et rééduquent les patients. Cependant, certains professionnels comme les infirmiers peuvent intervenir de leur propre chef, dans le cadre des compétences qui leur sont reconnues par la réglementation.

Les professions paramédicales s'adaptent constamment aux évolutions de la science et des techniques médicales, par les formations initiales et continues qui leur sont dispensées et par leur pratique professionnelle quotidienne. De ce fait, elles voient leurs responsabilités se développer au fur et à mesure de l'extension de leurs compétences.

Le domaine d'activité paramédical connaît une situation de quasi plein emploi, voir même de sous-effectif, ainsi les quotas d'entrée dans les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) ont été augmentés par décision ministérielle de 8000 places en 2000 par rapport à 1999. Ces professions garantissent donc un emploi stable en secteur salarié et également de grandes possibilités de développement et d'initiative en secteur libéral, pour les professionnels qui y ont accès.

Dans les structures hospitalières, les paramédicaux exercent de plus en plus souvent en collaboration interprofessionnelle, afin d'améliorer le service rendu aux patients. Dans le domaine extra-hospitalier et libéral, ils participent à la création des réseaux de soins comme le "réseau santé social" à partir de la technologie Internet.

Mais les professions paramédicales ont aussi des domaines d'application spécifiques. Certaines d'entre elles relèvent du domaine des soins aux personnes,les autres de la rééducation, les professions restantes du domaine médico-technique. Les formations conduisant à ces professions sont d'une durée comprise entre 1 an pour les plus courtes (aides-soignants, auxiliaires de puériculture) et 4 ans pour la plus longue (orthophonistes). Les autres formations durent 2 ans (opticiens-lunetiers, audioprothésistes, diététiciens) ou 3 ans (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, psychomotriciens, ergothérapeutes, manipulateurs d'électroradiologie médicale, techniciens de laboratoire, orthoptistes). La plupart des formations sont dispensées dans des écoles ou des instituts sous tutelle du Ministère chargé de la Santé, les autres sont dispensées en Université ou dans des écoles relevant du ministère chargé de l'Education Nationale.

Enfin, certaines professions s'exercent en direction de publics bien définis : les enfants pour les auxiliaires de puériculture, les personnes handicapées ou accidentées pour les professions de rééducation. Les professions restantes concernent en revanche tous les publics.

Métiers paramédicaux

Effectifs au 01.01.1999

Infirmiers diplômés d'état et autorisés 318 345 Infirmiers de secteur psychiatrique 53 127 Aides-soignants 330 000 Masseurs kinésithérapeutes 51 989 Orthophonistes 13 773 Orthoptistes 2 143 Pédicures-podologues 8 714 Ergothérapeutes 3 846 Psychomotriciens 4 516 Ensemble 786 453

sources : D.R.A.S.S. - ADELI et enquéte emploi INSEE


Note : nous n'avons pas les chiffres pour les diététiciens, manipulateurs d'électroradiologie médicale,techniciens de laboratoire, opticiens-lunetiers, audioprothésistes

Mars 2001

Pascal Macrez

Partagez cet article sur :